Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

La plus belle des résolutions...se détendre

Après les fêtes on se sent un peu lourds, fatigués et pas forcément enthousiastes à l’idée de débuter une nouvelle année dans cet état. Parmi les bonnes résolutions les plus couramment annoncées, il y a celle d’arrêter de fumer, et celle de faire du sport. Petit tour d’horizon des activités qui font du bien :

 

Le qi gong est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie vitale, et associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration[]. Ne vous y méprenez pas, s’il parait très lent à exécuter, le qi gong n’est pas un exercice si facile et demande beaucoup de maîtrise de soi, essentielle pour l’équilibre. La lenteur des mouvements, associée à une respiration profonde permet de transformer ce moment en une véritable introspection. Libératoire.

 

La méthode Pilates, ou Pilates, un programme qui tend à rééquilibrer les muscles du corps, en se concentrant sur les muscles principaux qui interviennent dans l'équilibre, et le maintien de la colonne vertébrale. Par des exercices, on essaye de renforcer les muscles trop faibles et de décontracter les muscles trop tendus, en tenant compte du rythme de la respiration lors de l’exécution des mouvements, du bon alignement de la colonne ainsi que du maintien d’une bonne posture générale. Ici les mouvements sont lents mais intenses car les muscles sont fortement sollicités, et notamment étirés.

 

L’aquagym, oui, mais avec un pro, et en eau chaude ! Même si l’eau atténue la sensation de lourdeur et favorise des mouvements plus doux, seul un vrai coach sportif peut vous montrer les bons mouvements à effectuer pour apaiser les petites douleurs. Bien exécutés, les mouvements dans l’eau ont l’avantage de soulager mais aussi de muscler tout en douceur.

 

Le massage ayurvédique. Ce massage à l’huile vient d’une tradition très ancienne de l’Inde. C’est un massage profond qui suit les lignes d’énergie du corps (nâdis) pour stimuler et équilibrer l’énergie vitale. Il crée une détente profonde du corps et libère du stress, aide à équilibrer le sommeil. Attention, nombreux sont les centres d’esthétique ou les spas qui proposent le massage ayurvédique. Choisissez un praticien spécialisé et diplômé.  

 

Important : ces activités ne sont pas des pratiques médicales !

 

Le sexe. Oui, oui, vous avez bien lu, mais ne vous précipitez pas non plus à vous inscrire sur un site spécialisé comme on s’inscrit dans une salle de gym ! Je parle de faire l’amour avec l’être aimé, celui ou celle qui vous fait battre le cœur un peu plus fort. C’est là le premier avantage : le sexe, c’est bon pour le cœur. Deuxième avantage, faire l’amour réduit la tension artérielle. Troisième avantage, le sexe sollicite beaucoup de muscles, et même certains dont on ne se sert pas habituellement au quotidien. Quatrième avantage, il nous permet de lâcher prise, et ce n’est pas facile quand on pratique une activité physique en groupe, quelle qu’elle soit, de se laisser aller comme on peut le faire dans l’intimité d’un doux ébat avec son chéri. Et ça, ça fait du bien à l’esprit aussi.

 

La musique.  Elle adoucit les mœurs, dit-on. Elle adoucit les cœurs, c’est certain, et les corps aussi. Lovée dans la position que vous préférez, seule de préférence, pour que rien ne vienne perturber ce moment de sérénité, laissez-vous transporter par les notes, les voix, et surtout les sensations qu’elles vous procurent. On n’est pas tous égaux devant la perception de la musique, c’est pour ça que chacun a ses propres goûts, et c’est tant mieux, c’est ce qui fait notre richesse et permet l’échange. Mais je ne connais personne qui ne soit pas sensible à la musique, juste des personnes qui n’ont jamais pris le temps de la percevoir vraiment. L’émotion qu’elle procure peut être très différente d’une personne à une autre. C’est normal, elle est directement liée à l’histoire de chacun. Je crois que certains ont peur de la réaction que leur corps pourrait avoir s’ils se laissaient aller à ça. Surtout les hommes. C’est vrai, pleurer c’est tellement féminin, totalement à l’opposé de l’image qu’un mâle voudrait montrer... Je ne compte plus les moments où j’ai pleuré à entendre une voix, une phrase, juste un mot, submergée par un souvenir ou une sensation inexplicable, incontrôlable. Pleurer c’est extérioriser une émotion, c’est libérateur. Je ne me sens pas faible si je pleure en écoutant de la musique, bien au contraire, je n’ai pas honte de ressentir, de me laisser envahir et d’exprimer mes sentiments. Envie d’un joli moment de détente à deux les filles ? Invitez votre homme à s’allonger confortablement (là je visualise un grand canapé rempli de coussins moelleux…), allongez-vous à côté de lui, mais sans le toucher. Partagez une musique que vous aimez, au casque c’est encore mieux, pour occulter tous les bruits extérieurs. Fermez les yeux. Respirez calmement et profondément. Puis laissez faire la musique, vous allez voir, elle a des pouvoirs magiques.

 

yoga.JPG



05/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres