Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Faire un câlin... pourquoi c'est si important ?

Le câlin est une démonstration d’affection principalement attribuée au genre humain, mais de nombreux animaux l’ont aussi adopté dans leur comportement social.

 

Pourquoi fait-on des câlins ?

 

Parce que ça fait du bien ! Physiquement d’abord : faire un câlin libère des endorphines. Conséquence, la pression artérielle diminue. Résultat, le stress, l’anxiété, les maux de tête ainsi que des maux légers (les douleurs menstruelles par exemple) peuvent diminuer. Certaines études affirment même que cela contribue à réduire le vieillissement. Le cerveau va également sécréter de l’ocytocine, connue comme l’hormone de l’affection, de la sérotonine et de la dopamine, qui ont un effet sédatif et apportent une sensation de bien-être. Il semblerait que les femmes soient plus sensibles que les hommes, simplement parce que la sécrétion des « hormones de bien-être » dure plus longtemps chez elles.    

 

raisons-de-faire-un-calin-tous-les-jours.jpg

 

 

Psychologiquement, les bienfaits sont tout aussi importants : le contact physique apporte une sensation de sécurité et de protection. N’est-ce pas le premier réflexe d’un parent que de prendre son enfant contre lui pour apaiser ses peurs ou lui « transmettre » sa force ? Naturellement, nous pratiquons le câlin avec les tous petits parce qu’il établit entre eux et nous un lien corporel et émotionnel fort.

 

 

web3-birth-baby-mother-shutterstock.jpg

 

 

Socialement, le câlin permet de marquer l’acceptation d’un individu dans un groupe ou auprès d’un autre individu. Il diminue le sentiment de solitude. Mais attention, selon la culture, le câlin peut être interprété comme un geste plus ou moins intime. Certains le ressentiront même comme une intrusion dans leur espace vital. Il doit rester spontané, mais jamais forcé.

 

Allons plus loin… avec la sylvothérapie

 

Faire un câlin aux arbres ? ça peut paraître étrange, mais c’est une pratique de plus en plus courante. La sylvothérapie part du principe que les arbres diffusent de l’énergie et ont un fort pouvoir apaisant. Dans certains pays asiatiques, la sylvothérapie est proposée comme  technique de relaxation et aurait montré son efficacité auprès de personnes souffrant de dépression et de troubles de l’attention.

 

fbb73f11b46bed7b1b5118e5f9693462-795x447.jpg

 

 

Dans tous les cas, si le câlin fait du bien, pourquoi s’en passer ?  

 

Loly 



12/06/2018
2 Poster un commentaire