Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Un artiste peut-il exprimer librement ses opinions ?

Assurément non, dirait son manager. Question d’image. Manquerait plus que la star perde des fans parce que leurs opinions divergent.

 

Non, vraiment, tu ferais mieux  de te taire, insiste le manager.
Oui mais j’ai le droit de dire ce que je pense, au nom de la liberté d’expression, rétorque l’artiste.

 

Depuis le développement des réseaux sociaux, les prises de parole sont facilitées et se répandent dans le monde en une traînée de poudre. Et cela paraît plutôt intelligent de se servir de sa notoriété pour servir une bonne cause. Mais qui décrète qu’il s’agit d’une bonne cause ? demande le fan. Il y a certes les bonnes causes universelles, mais cela n’empêche pas qu’un fan puisse ne pas y adhérer, voire s’y opposer. S’il s’agit juste du risque de perdre des admirateurs, cela ne semble pas bien méchant.

 

marjan-grabowski-279470-unsplash.jpg

                                                                                                                                                                              Crédit photo : Marjan Grabowski

 

Mais l’artiste a-t-il une responsabilité envers ses fans ? Parmi eux il y a ceux qui garderont leur liberté de penser, ceux qui entendront la prise de parole mais conserveront leur propre opinion, pas forcément la même. Mais il y a également ceux pour qui l’artiste est une idole, et l’idole a forcément raison.

 

A partir du moment où les fans se comptent en milliers voire en millions, la question peut sembler légitime. Une prise de parole contraire à l'éthique universelle (prenons comme exemple des propos racistes) paraît effectivement irresponsable si l'on sait qu'elle sera entendue par un grand nombre de personnes sur lesquelles l'artiste a plus ou moins d'influence. Mais… après tout, chacun est libre de penser par lui-même. Lorsque l’on suit son idole aveuglément il s’agit un choix, en aucun cas d’une obligation morale. L’obliger à se taire, mesurer ses propos ou les modifier sous prétexte qu’il peut influencer toute une communauté, c’est le priver de son droit individuel. Oui, parce que l’artiste est avant tout un individu et un citoyen

 

Je suis donc partagée entre le respect des libertés individuelles et une extrême vigilance quant au contenu des opinions exprimées publiquement. J'imagine que le bon sens indique à l'artiste ce qu'il convient de dire ou faire, mais force est de constater que certaines stars "dérapent" d'autant plus facilement que la polémique fait parler d'eux... 

 

Oui je sais, ça ne vous aide pas. Mais n'hésitez pas à faire part de votre avis en commentaire ! 

 

 

Pour aller plus loin…

Tiens, d’ailleurs, peut-on aimer un artiste mais pas l’individu ?

 

Philosophiquement parlant, à partir du moment où l’on considère que nos actes déterminent qui l’on est,  il est difficile de dissocier l’artiste de l’individu. Je dirais que le degré de divergence est à prendre en considération. Un exemple (que j’exagère volontairement) : si j’apprends qu’un artiste que j’aime ne partage pas les mêmes idées politiques, ça ne me perturbe pas plus que ça. S’il est pédophile, il peut aller voir ailleurs si j’y suis (je suis polie).

 

Pourtant, artistiquement parlant, c’est possible. On peut être touché par une œuvre sans en connaître le créateur. Il s’agit juste d’une question d’émotions.

 

Loly 



05/09/2018
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres