Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Se créer des souvenirs

Dans certaines cultures, on pense qu’un photographe est capable de voler l’âme d’une personne. C’est vrai. Un bon photographe peut capter quelque chose que l’œil humain ne peut pas voir directement. A savoir si c’est l’âme, c’est autre chose, mais c’est assurément extraordinaire.

J’en connais un qui au-travers de ses clichés rend la matière vivante. C’est plutôt surprenant, d’autant qu’il aime capturer ce qui semble inanimé, pourtant lorsque je regarde attentivement ses photos, je peux sentir les vibrations d’un béton qui parait figé par le temps, sentir l’odeur du soleil sur un trottoir fumant, ou entendre le murmure de l’eau qui coule le long d’une fissure invisible à l’œil nu. Etonnant. Aussi lorsqu’il dégaine son Leica, mine de rien, je me méfie toujours. S’il arrive à bouleverser l’immobile, va-t-il  débusquer mon âme ?

En fait, j’avais l’impression de la lui avoir déjà donnée, alors j’ai mis quelques temps avant d’accepter cette petite violation de mon intimité. Simplement parce que j’ai réalisé que les instants gravés sur le papier sont un héritage dans le temps, et que plus tard, lorsque ma mémoire me fera défaut, j’aurai encore la sensation de sa main dans la mienne, l’odeur de l’iode, enivrante, ou le chant des vagues qui nous berçait doucement, grâce à cette photo un peu floue qui ne signifie quelque chose qu’à nous. Se créer des souvenirs. Laisser un témoignage aux générations futures. C’est un peu atteindre l’Eternité finalement.

 

1.JPG



13/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres