Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Roman, film... en quoi c'est différent ?

Un jour, Olivier Norek m’a dit que lire un roman et regarder un film ou une série adaptés de ce roman devait être considéré comme deux expériences différentes.

 

Cet été j’ai voulu plonger dans l’univers de Labyrinthe, la trilogie de James Dashner. Emballée par celle de Wes Ball au cinéma, je me suis dit que de visualiser certains personnages ou certaines scènes allait faire de ma lecture une aventure intéressante.

 

Sauf que…

 

 … la phrase d’Olivier Norek m’est revenue en mémoire. Je crois bien que j’aurais dû considérer cette idée comme un véritable conseil. Presque un avertissement.

 

! ATTENTION SPOILERS EN PAGAILLE !

 

Jamais une lecture ayant fait l’objet d’une adaptation ne m’aura autant déstabilisée. Pas seulement parce que l’histoire comporte de nombreuses différences, mais parce que la différence primordiale réside dans l’intention. Car dans les romans de Dashner, les ex blocards savent, dès leur évasion du labyrinthe, qu’ils font l’objet d’une expérience.  Bien sûr qu’il y a des pièges, des mensonges, des rebondissements, mais WICKED se dévoile rapidement. D’ailleurs Thomas et ses compagnons savent qu’ils sont tous infectés par le virus braise, et que certains ne sont pas immunisés. Détail qui aurait évité à mes glandes lacrymales d’exploser lors du troisième volet cinématographique. J’aurais pu me préparer psychologiquement, Noah Oppenheim (le scénariste), je ne te remercie pas.

 

Là où j’applaudis, en revanche, c’est dans les choix scénaristiques. La trilogie Labyrinthe est une dystopie. Mais dans les romans, il y a aussi une dimension SF qui n’est pas exploitée dans les films. J’en suis plutôt heureuse. Les boules d’acier qui décapitent, les voitures volantes, les griffeurs qui circulent dans des espèces de cercueils en suspension, bof. Les scénaristes n’auront finalement gardé que l’aspect dystopique et aventure, et c’est tant mieux. A noter que James Dashner a lui-même participé au scénario aux côté d’Oppenheim, ce qui révèle une excellente capacité à prendre du recul par rapport à son œuvre, bravo.

 

Dylan+O+Brien+James+Dashner+WonderCon+Anaheim+PxrVFCeeyEQl.jpg
de gauche à droite : Will Poulter (Gally), Dylan O'Brien (Thomas), Wes Ball (réalisateur), James Dashner (auteur et co-scénariste)

 

En ce qui concerne les protagonistes, leur personnalité et leur histoire diffèrent pour certains d’entre eux, et c’est là que le concept d’Olivier Norek prend tout son sens. Dans le roman, le personnage de Thomas n’est vraiment pas celui du cinéma ! Il semble plus fragile, peureux, impressionnable, et ne tient pas la position de leader. Il est aussi plus jeune que l’on pourrait le supposer dans la trilogie de Wes Ball, d’ailleurs le style des dialogues est résolument « ado ». L’évolution vers une personnalité plus affirmée,  au fil des trois tomes, est très lente. Même s’il semble pouvoir résoudre pas mal d’énigmes, il n’est pas très charismatique et s’efface souvent au profit de Minho. La relation entre Thomas et Newt a fait couler beaucoup d’encre et de larmes dans les salles obscures. Dans le roman, elle ne m’a pas apporté beaucoup d’émotion. Elle est presque inexistante *essuie une larme*. Certains personnages ont une histoire très différente, comme Teresa, Aris, Brenda (dans les romans elle a un côté un peu nympho très perturbant) et Jorje. Désolée pour Aiden Gillen s’il a été casté pour son physique pour le rôle de Janson mais en lisant les romans après avoir vu les films, il me semble évident qu’il a une tête de rat. C’était l’info qui ne sert à rien mais j’avais envie de le dire.

 

En résumé… Je ne peux qu’approuver l’avis d’Olivier Norek. Lire un roman et regarder son adaptation visuelle sont définitivement deux expériences différentes.

 

Et pourtant, le marketing en remet une couche : désormais, chez PKJ, c’est avec le visuel de l’affiche du film que l’on trouve le troisième tome de la trilogie de James Dashner. Ce sera finalement mon seul vrai regret. Attirer des lecteurs grâce au succès du film c’est sûrement malin mais mensonger.

 

trilogie.jpg

 

Loly 

 

 



28/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres