Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Retour d'expérience sur... la Walker Stalker London 2019

 

Walker Stalker Con Atlanta 2017_1509219285871_4425427_ver1.0_640_360.jpg

 

 

 Première partie : l'organisation

 

 

C’est début octobre que j’ai eu la génialissime idée d’offrir un séjour à Londres à mon filleul, à l’occasion de la Walker Stalker. Fan de Jeffrey Dean Morgan, le désormais mythique Negan de la série The Walking Dead (entre autres), mon filleul rêve de le rencontrer. Après avoir frôlé la crise cardiaque en voyant les prix des billets VIP, j’achète illico des entrées générales qui donnent accès aux panels, aux boutiques, au hall des artistes. Evidemment les photos et autographes s’achètent à part, j’avais bien compris compte tenu des 35 € des general admission tickets. L’événement ayant lieu les 30 et 31 mars 2019, je me suis dit que j’étais dans les temps. Mais non.

 

Obstacle n° 1 : les séances photos avec JDM étaient déjà complètes. En fait elles se sont vendues en une journée… le 29 septembre. A une semaine près, j’y étais presque rhaa !

 

Le visionnage sur youtube des séances photos lors des conventions précédentes m’a quelque peu rassurée : photos à la chaîne, impossible d’aligner deux mots à l’acteur qui soulève mécaniquement le bras pour une pause systématique. A 120 € la photo, je suis heureuse qu’il n’y en ait plus. Si j’organise ce séjour qui va probablement me coûter un rein, c’est en espérant que mon filleul puisse mettre à profit ses cours d’anglais du lycée et qu’il puisse placer Hi, I come from France especially for you and I’ve seen all your films. Ça serait déjà ça.

 

Seconde option, donc : l’autographe. Youtube est à nouveau source d’information sur le déroulement des séances d’autographes. Bonne nouvelle, le temps que l’acteur te demande ton prénom et le reproduise sur une photo ou poster avec un petit mot personnalisé, si, si, mon filleul devrait avoir le temps de placer Hi !  I come from France. C’est un progrès.

 

Obstacle n° 2 : à ce jour, les autographes ne sont toujours pas en vente sur le site. Impossible d’en connaître le prix, du coup, et les conventions précédentes ou plus proches ne m’apportent pas la réponse. Vu les 120 € de la photo, j’estime qu’il faudra débourser dans les 80 € par autographe. Un sacré budget, mais sinon ça sert à quoi ? J’envoie donc un mail à la convention pour savoir à quelle date les autographes seront mis en pré-vente. Réponse de l’organisation : ceux de JDM ne le seront pas et ne seront vendus que sur place. Gloups. Mais le pire était à venir : précision importante, on me dit qu’avec des entrées générales il sera difficile d’en obtenir un.

 

Obstacle n° 3 : un billet d‘entrée générale donne droit à … quasiment rien. Je me renseigne donc auprès d’une amie qui a déjà participé à une convention Vampire Diaries, puis une autre à une convention Arrow. Leur réponse est sans appel : avec un billet d’entrée générale tu ne rentres dans la file d’attente pour les autographes (et photos) qu’après les Platinum VIP, les Gold VIP et les VIP. Idem pour les panels. Et s’il y a trop de monde dans les files d’attentes, ils peuvent décider à tout moment de les fermer et d’en éjecter les entrées générales. Sympa.

 

Obstacle n° 4 définitivement lié au n°3 : si tu n’es pas riche tu ne vas pas dans une convention. Retour à la case départ. Déjà 70 € de dépensés pour les billets d’entrée mais ce n’était visiblement pas un bon investissement. La question est : est-ce que j’achète les billets de train, l’hôtel, les cartes de transport si une fois sur place on n’a aucune chance de rencontrer de près ou de loin l’objet de notre désormais chère convoitise ?

 

Reboostée par une collègue qui me rappelle que qui ne tente rien n’a rien, j’achète donc l’Eurostar et une chambre en airbnb. Me voilà délestée de 240 € de plus, mais ma collègue avait peut-être raison. Le Black Friday se pointe et je découvre que les billets VIP sont vendus à -50% ! Ni une ni deux, je me fends de 230 € supplémentaires pour avoir, enfin, le privilège d’entrer dans les files d’attente pour décrocher ce putain d’autographe qui, je le rappelle, ne fait toujours pas partie du prix du billet. Ah oui, il est précisé sur les billets que ce sont des VIP special price. Est-ce que cela veut dire que nous entrerons après les VIP qui ont acheté leur billet plein tarif ?? Que de surprises avec cette convention, c'est vraiment amusant. 

 

Je vous passe les détails sur les mésaventures rencontrées lors de la réservation de notre logement… c’est à pleurer de rire.

 

J’ai vraiment hâte de voir la tête de mon filleul lorsque je vais lui annoncer que nous partons à la Walker Stalker de Londres (c’est son cadeau de Noël). En fait je me demande si je ne vais pas lui dire que je l’emmène à Londres pour visiter Big Ben, au cas où.

 

Fin de la première partie… vivement mars 2019

 

Loly 

 

Deuxième partie : sur place

 

Samedi 30 mars, nous nous présentons au départ de l'eurostar. Contrôle des billets, des cartes d'identité, des bagages. Tout va bien jusqu'à ce qu'un gars nous annonce que les trains sont annulés. Un type a décidé, la veille, de dormir sur le toit de la gare Saint-Pancras et en est descendu le matin pour brandir un drapeau anglais. Craignant un poseur de bombe, la Police a décidé d'interrompre le trafic entre l'Angleterre et la France.

 

Filleul livide, et moi prête à tout casser.

 

Heureusement il reste des places dans les trains du dimanche. Allez, on va réussir à y aller, à cette p*tain de convention.

 

Dimanche 31 mars, retour à la gare Lille Europe. Contrôle des billets, des cartes d'identité, des bagages. Tout va bien. Non, vraiment. Nous débarquons à Saint-Pancras presque à l'heure où nous avons quitté la France. Après quelques minutes à chercher la Northern Line, nous nous engouffrons dans les transports londoniens. Mention très bien. Le jalonnement piéton est hyper bien expliqué, les annonces sonores dans les rames très claires et complètes. Nous avons quand même failli devenir sourds après un passage dans le métro qui fait un bruit d'enfer mais nous arrivons sur le lieu de la convention, enfin.

 

On nous octroie un badge VIP. Fiers nous sommes. Puis l'on se rend compte que les entrées générales, aussi, ont des badges avec tour de cou. Pffffff. Nous découvrons Excel London. Bof. C'est comme Lille Grand Palais. Du béton. Pourquoi je m'attendais à un lieu plus cosy ? Nous décidons d'aller illico faire la queue à la table de JDM, puisqu'on nous a prévenu qu'il faudrait attendre plusieurs heures pour obtenir son précieux autographe. Sauf qu'on ne trouve pas son stand. "Il doit être un peu à part, à cause du monde" me dit mon filleul. Ah les jeunes et leur optimisme. En réalité Jeffrey Dean Morgan n'est pas là. Non, il est en plein tournage...à Londres. "C'est rageant de savoir qu'il est dans la même ville hein ?" nous dit une bénévole. Vous n'imaginez pas le nombre de tortures qui me sont passées par la tête à cet instant.

 

JDM n'est donc pas là. Lauren Cohan non plus. Tom Payne non plus. John Bernthal non plus. Une annonce a été faite sur le site, paraît-il. Mais qui revient sur le site une fois son séjour planifié ??? "Maintenant qu'on est là, profitons de la journée" me dit mon filleul, les dents serrées. Nous voilà donc partis au premier panel de notre journée à la Walker Stalker. 

 

Exhibant nos badges VIP, nous rentrons dans la zone du panel, déjà bien remplie. Personne à l'intérieur, du coup personne ne vérifie. En gros c'est "premier arrivé, premier assis", ça commence bien. Installée derrière une jeune femme à la carrure de Beta (sans cosplay...), je ne vois rien. On n'entend pas grand chose non plus, d'autant qu'il faut être attentif pour comprendre ce que les acteurs racontent avec leur délicieux accent américain. Premier essai de photos, mais même avec un zoom x 300 nous sommes trop loin pour capter des images correctes. C'est là que l'on s'est rendus compte que les gens restés derrière les barrières mais sur le côté, voient beaucoup mieux que nous. Mais ils sont debout.

 

Déçus, nous nous dirigeons vers les lignes d'autographes. Mon filleul décide d'acheter un selfie avec Khary Payton, le roi Ezekiel. Premier moment sympa de la journée, il était temps. Ce type est tout simplement adorable. Petit échange in english please, ça ne dure que quelques minutes mais aujourd'hui je peux me vanter d'avoir eu un câlin (et même deux, en fait) d'un king. Et ouais.

 

Deuxième selfie avec Michael Cudlitz (Abraham). Beaucoup moins aimable, juste là pour faire le job. A 50£ la photo, c'est regrettable. 

 

 

Petit interlude avec un second panel, cette fois à l'extérieur de la zone, pour écouter Steven Yeun parler de son personnage Glenn. C'est mieux pour les photos mais les pieds commencent à protester.

 

Troisième selfie + autographe avec Seth Gillian (Gabriel) et un vrai moment de plaisir. Adorable aussi, il prend le temps de discuter avec ses fans et c'est vraiment appréciable. Il n'hésite pas non plus à nous faire rentabiliser nos 60£ en faisant plusieurs photos. D'ailleurs, je vous l'annonce officiellement puisque je suis quasiment sûre de ne jamais avoir l'occasion de rencontrer Dylan O'Brien... en prenant une photo avec Seth Gillian j'ai rencontré DOB par procuration ! Bah oui, quoi, j'ai touché quelqu'un qui a touché Dylan donc c'est bon, non ? 

 

OK, au lieu de me vanter je ferais mieux de revenir à l'essentiel :

 

Les pass VIP c'est une arnaque !

 

Payés 6 fois plus chers que les entrées générales, ils nous ont servi à gagner environ 5 à 10 minutes par ligne d'autographes. You hou. Quel avantage. Vous sentez ma joie ? Aucun intérêt, donc, si ce n'est de se sentir très con à passer devant des gens qui, de toute façon, passeront moins de 5 minutes après. 

 

 

En bref, la Walker Stalker London est une belle convention à condition de ne pas espérer rencontrer des têtes d'affiche qui ne viendront pas, d'avoir de bonnes chaussures et une enveloppe remplie de billets qu'on est prêts à dépenser pour une photo qui restera dans notre téléphone. 

 

Loly 

 

 

 

 



30/11/2018
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres