les ailes du désir, les chroniques de Loly

les ailes du désir, les chroniques de Loly

Prendre son pied...avec la réflexologie

Depuis longtemps j’avais envie de découvrir ce qu’était la réflexologie plantaire. Le concept de la carte du corps humain sous le pied, ça me plaisait, d’autant que les points les plus douloureux de mes pieds correspondaient justement aux défaillances identifiées de mon corps. Pur hasard ou piste à explorer, c’est lorsque j’ai trouvé un coupon de réduction sur un site de ventes groupées que je me suis décidée pour la seconde option.

 

Après avoir validé ma décision en consultant le site internet de la praticienne qui paraissait sérieuse, j’ai vite acheté et imprimé mon coupon, et aussitôt pris rendez-vous pour le lendemain. On m’a toujours dit de me méfier des prestataires qui avaient des dispos très rapprochées, mais ça m’arrangeait, j’avais tellement besoin de prendre un peu de temps pour moi.

 

Je suis arrivée dans un local industriel peu engageant, où se côtoyaient plusieurs professionnels de la santé et du bien-être : réflexologues, kinés, ostéopathes, sophrologues etc. Un vrai monde parallèle. Une fois entrée dans la salle d’attente, je me détends. Elle est joliment décorée, parfumée, et un doux tintement de clochettes tibétaines m’accueille.

 

18h00. La praticienne m’invite à entrer dans son cabinet. Blouse blanche. Cabinet presque médical. Elle me pose des questions sur mon état civil, mes antécédents médicaux, les grandes lignes de ma vie, mes attentes. Sérieuse. Pro. Elle m’explique les grands principes de la réflexologie : il s’agit de stimuler notre corps, nos organes, par points de pression sur la voûte plantaire, afin d’augmenter nos capacités d’auto-guérison et réduire les tensions. Ça m’a l’air bien sympa ça. Si en plus on se fait papouiller les pieds…

 

18h15. La séance commence. Allongée sur un lit chauffant, les bras le long du corps, une couverture en pilou pour conserver la chaleur, une musique douce qui plane dans la pièce, dans la pénombre, la réflexologue commence par de douces caresses. Symétriques. En alternance, pied gauche, pied droit. Je viens de passer une journée difficile, alors je somnole.

 

Il est 18h45, elle me caresse les pieds et j’attends toujours les points de pression.  Alors évidemment je suis détendue, mais je pense qu’une séance de relaxation dans mon canapé à écouter de la bonne musique me procurerait la même sensation.

 

19h00. Séance terminée. Je reste sur ma faim. Je me sens plutôt bien mais pas satisfaite. Ils sont où, les points de pression ? Je m’attendais à un massage plus soutenu, insistant sur les points correspondant aux attentes que je lui avais indiquées. Mais non.

 

Résultat mitigé. Le fait est que j’ai pris 1 heure pour moi, et c’est si rare que ça ne peut que faire du bien. La séance m’a détendue, mais c’est éphémère et aussitôt oublié. La praticienne m’explique qu’il faut plusieurs séances pour ressentir les bienfaits, mais elle ne m’a pas donné envie de revenir, d’ailleurs son laïus sur les ventes groupées m’achève. 

 

Dommage, je reste intriguée par cette méthode de médecine douce pratiquée à l’origine par les Chinois.  Pour info il existe une fédération française qui répertorie les praticiens. J'aurais peut-être du commencer par là... 

 

Vign_reflexologie-plantaire_ws1030493890.jpg

                       



13/11/2015
1 Poster un commentaire