Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Les petits gestes du quotidien qui changent tout

Par manque de temps, ou parce qu’on n’y pense tout simplement pas, nous laissons notre corps rouiller comme un vieil engrenage mal entretenu, alors qu’il suffirait de peu pour lui apporter un peu d’énergie et de souplesse.

 

Plus d’excuse ! Ces gestes ne prennent que quelques minutes, voire quelques secondes, alors on prend note hop hop hop !

 

 

soin-chacun.jpg

 

Au réveil

 

Assise au bord du lit, on détend les cervicales en effectuant des mouvements très doux de gauche à droite, de bas en haut, des rotations trèèèèèès lentes. Puis on se masse les muscles des épaules avec la main opposée. Le tout en 3 minutes chrono.

 

On sourit. Ça paraît idiot, mais sourire sollicite 17 muscles et entretient la souplesse du visage. Alors on se sourit devant le miroir de la salle de bains tous les matins. Double bénéfice : un visage d’ado et un moral en béton.

 

Dans la journée

 

On respire ! On profite du trajet à l’école, à la boulangerie, du parking au bureau pour s’oxygéner un max. Quelques inspirations lentes et profondes suffisent à mettre les poumons en joie !

 

On s’étire aussi ! Pour celles qui travaillent essentiellement assises, une petite séance de stretching s’impose. Si l’on est tranquille, on étire le dos en appuyant les mains sur le bureau, jambes tendues, pieds joints, dos à plat. En open space c’est plus compliqué mais personne ne dira rien si vous vous étirez en allongeant successivement les bras loin, très loin vers le plafond. Attention il ne s’agit pas de casser la courbe naturelle du corps en se tordant, mais d’étirer le dos en allongeant les bras le plus possible vers le haut (et non pas vers les côtés).

 

On se muscle. Dès qu’on le peut, on privilégie les escaliers à l’ascenseur, la marche à la voiture. L’occasion de se muscler le corps et l’esprit en douceur.  

 

Le soir

 

On se détend. Pour celles qui ont un minimum de souplesse, on lève les bras au plafond, puis on relâche jusqu’en bas, genoux légèrement fléchis, pour détendre les lombaires. Puis on se relève très doucement en gardant la tête (et donc les cervicales) totalement relâché ; le menton doit être le dernier à se relever. Pour celles qui sont plus proches du verre de lampe que de l’élastique, le « dos rond/dos plat », c’est bien aussi. A quatre pattes on fait le petit chat. Si, si.

 

On prend son temps. Oui je sais, pas toujours facile quand on est maman ou que l’on a des horaires tardifs ou décalés, mais réserver dix minutes à un bain chaud relaxant, c’est s’octroyer de futures heures de sommeil plus sereines.

 

Tout le temps

 

Faire des câlins ! Prendre quelqu’un dans ses bras, ou se glisser dans les bras de quelqu’un, bref, faire un câlin incite le cerveau à libérer une petite dose d’endorphine qui fait du bien, comme le ferait une séance de sport. Et je ne vous parle pas du sexe...



04/01/2016
0 Poster un commentaire