Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Le(s) jour(s) d'après

Tu me demandes comment je peux encore poster des articles après ça...

 

Est-ce le moment d’être légère dans ces moments où l’Humanité bascule ?

 

Y a-t-il un moment propice au rire, à l’insouciance, à la liberté, et un autre réservé au recueillement, à la tristesse, au questionnement ?

 

J’ai l’impression que c’est le principe même de la liberté. La liberté d’expression, la liberté de vivre et celle d’emmerder ceux qui veulent nous en empêcher. J’ai surtout la conviction que ça n’empêche pas de ressentir ce putain de dégout intérieur, ce raz-de-marée d’émotions qui balaye tout au creux de nos tripes, et que ça ne signifie pas qu’on n’y pense pas, qu’on ne voit pas ou qu’on soit indifférent.

 

Je suis triste mais je continue à rire, à déconner, à aimer, à rêver, et je ne cèderai pas au désespoir. Parce que la Vie reprend toujours le dessus, coûte que coûte. Je n’oublie pas ceux qui sont partis, mais je suis de ceux qui vivent encore, et je ne peux que célébrer la chance que j’ai.

 

L.

 

ribbon-black_68.png2640273872_1.jpgribbon-black_68.png



19/11/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres