Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Les femmes viennent du pays de Candy, les hommes de celui de Goldorak

 

Les origines du mâle

 

Déjà dans le jardin d’Eden c’est la femme que l’on considère comme la source des emmerdes du pauvre Adam. Première étiquette : la femme est une chieuse. L’homme est une pauvre victime innocente (mais les mains pleines).

 

Biologiquement, la femme est d’une stature souvent plus petite, plus fine, et sa masse musculaire est moins développée que celle de l’homme. Deuxième étiquette : la femme est une petite chose fragile. L’homme est son sauveur, heureusement.

 

Socialement, on éduque les enfants en les faisant rentrer dans des petites cases bien rangées : les filles joueront à la poupée, les garçons aux pompiers. Troisième étiquette : la femme est prédestinée aux métiers de la beauté. Coiffeuse, esthéticienne, masseuse…mais elle gagnera 30% de moins qu’un homme exerçant le même métier. Elle est génétiquement programmée pour effectuer les tâches ménagères aussi, l’homme étant trop musclé pour tenir un balai, ça serait dangereux. Pour le balai j’entends.

 

Même la littérature pour enfants s’y met. Cette pauvre gamine, Martine, elle doit avoir 5 ans vu les culottes en coton qu’elle met, et on l’a présente déjà comme une future femme au foyer parfaite.

 

 

martine.jpg

 

Bref, depuis la nuit des temps on s’acharne à mettre en évidence les différences homme/femme, espérez donc qu’ils puissent vivre en harmonie avec ça !

 

 

Chaîne cryptée

 

 

 

Je n’ai toujours pas trouvé le décodeur, mais j’y travaille. Je suppose qu’en étant un peu attentif à l’autre, on finit par comprendre ce que l’autre nous dit à demi-mots, mine de rien, en espérant que peut-être, éventuellement, on arrive à lire entre les lignes.

 

 

Du coup, s’il vous dit, deux jours avant son anniversaire « j’aurais bien changé les housses de ma bagnole mais je n’ai pas le temps d’aller chez Norauto » foncez chez Norauto. Il n’y a aucun message subliminal, il veut juste des nouvelles housses pour sa bagnole.

 

En revanche, attention ! S’il vous dit « j’aurais bien changé les housses de ma bagnole mais je me demande si ça vaut le coup, elle a 8 ans quand même » méfiance !!! Vous ne faites rien, surtout vous n’achetez rien, parce qu’il va faire un crédit pour s’acheter une nouvelle voiture ! Vous voyez la nuance ?

 

 

comparaison.JPG

 

 

Lui : je crois que je vais aller courir

Traduisez : j’ai besoin de prendre l’air

 

Lui : elle te va bien cette robe

Traduisez : putain tu l’as payé combien cette robe ?

 

Lui : on se fait un Mac Do ?

Traduisez : t’as encore fait des pâtes ?

 

Elle : j’ai plus rien à ne mettre !

Traduisez : j’ai plus rien à me mettre !

 

Elle : t’es beau avec cette chemise, en blanc elle t’irait bien aussi

Traduisez : on va faire du shopping ? Après avoir trouvé ta chemise on ira chez Mango, et chez Zara, puis chez Esprit, oh et puis Etam aussi, parce que j’ai besoin de sous-vêtements. Et d’un pantalon aussi. Mais il faudra que j’achète le top qui va avec. Et les chaussures. D’ailleurs il faudra y aller avant le pantalon. Ah oui j’ai besoin d’une jupe aussi, pour le mariage. Comment ça quel mariage ? Enfin je te l’ai déjà dit mais tu ne m’écoutes jamais ! Il me faudra des chaussures aussi. Non, d’autres chaussures. Pour aller avec la jupe, pas le pantalon. On dirait que tu le fais exprès. Tiens ça me fait penser, il me faut un sac aussi. Pour accorder aux chaussures. Quoi, lesquelles ?? Non mais tu te fous de moi ? J’en ai marre, on dirait que je suis la seule à faire des efforts ici !

 

Elle : oui

Traduisez : oui

 

Elle : non

Traduisez : oui

 

Comment ça je ne suis pas claire ? 13692968.jpg

 

 

Mesdames, ne perdez pas de vue qu’un homme est basique. Oh la, rien d’insultant dans ce mot, messieurs, rangez vos fouets ! Basique ça veut dire que les hommes ne se prennent pas la tête. La plupart d’entre eux esquivent l’éventuel conflit en évitant de mettre trop de détails dans leur conversation, et je ne peux que les en féliciter. Non ça n’est pas être faux-cul ! C’est de la galanterie. Connaissant notre nature un peu…hum…tatillonne lorsqu’il s’agit de partager notre chéri avec d’autres personnes…de sexe féminin, il est parfaitement inutile de dire « Ce midi j’ai déjeuné avec Cécile, la contrôleuse de gestion, tu sais la grande blonde que tu as vu à la soirée des vœux, celle qui portait une jupe en cuir et des bottes ». On se contentera d’un banal « Ce midi j’ai déjeuné avec le contrôleur de gestion ». Pauvre chéri. Je te plains de devoir supporter tes collègues pas marrants pendant la pause déjeuner. Parce qu’un contrôleur de gestion, par définition, c’est pas marrant.

 

 

Langage universel

 

 

Pour s’exprimer, les femmes privilégient plutôt les mots. Les hommes, en revanche, optent plus facilement pour le langage corporel. A partir du moment où l’on a intégré ça, on peut considérer une main aux fesses comme une véritable déclaration d’amour. Si, si.

Il y a tout de même une chose sur laquelle nous sommes d’accord, quelle que soit la manière de l’exprimer : l’un sans l’autre on n’est rien. C’est comme Tom et Jerry, Fox Mulder et Scully. Indissociable.

 

C’est juste que l’homme dira « On pourrait peut-être se pacser, histoire de calmer tes parents », tandis que la femme dira  « Tu es l’homme de ma vie. Au fait, j’aimerais bien que tu arrêtes d’envoyer des messages à ton ex. Non parce que, c’est pas que je sois jalouse, d’ailleurs, est-ce que j’aurais des raisons d’être jalouse ? Hein ? Pourquoi tu ne réponds pas ? Non mais c’est dingue, ça, cette façon d’occulter la réalité ! Pourquoi elle t’a envoyé un sms pour le Nouvel An, ton ex ? Hein ? Tu la vois encore cette pouf ? Réponds-moi !!!! »

 

 



06/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres