Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

La formule (magique ?) de l'amour

L’Amour c’est comme les maths. Trop jeune, tu n’as pas la maturité intellectuelle pour comprendre. C’est bien plus tard que tu réalises que les formules magiques, ça n’existe pas.

 

Alors l’amour, ça dure 3 ans, comme le prétend Frédéric Beigbeder ? Toute la vie, comme dans nos rêves de petite fille ? Le temps d’une réaction chimique ?

 

On peut toujours dresser une liste de toutes les choses qu’on pense être importantes pour maintenir l’amour sur des flots calmes et ensoleillés…essayons.

 

La communication. Sinon comment saurait-il que vous détestez lorsqu’il vous suce l’oreille mais que vous adorez sa façon de vous regarder lorsque vous vous habillez, le matin ? Il faut cesser de penser que, parce qu’on l’a déjà dit, il est inutile de le répéter. Lui dire que vous l’aimez, qu’il (elle) sent bon, que vous aimez qu’il (elle) vous prenne dans ses bras, c’est peut-être évident pour vous mais c’est bon à entendre pour lui (elle).

 

La sincérité. C’est un peu évident si l’on évoque la communication. Mais ça vaut aussi pour les sentiments, pas seulement pour les gestes du quotidien. Ça ne signifie pas qu’on ne puisse pas garder son jardin secret. On n’est pas non plus obligée de lui avouer tous nos fantasmes.

 

La confiance. Je ne parle pas de fidélité, Noël est déjà passé. Je parle du fait de savoir qu’il (elle) sera là en cas de coup dur, de savoir qu’on peut compter sur lui (elle), qu’on pourra lui parler, se confier, lui dire merde s’il le faut et savoir qu’on pourra en discuter.

 

La complicité. Autrefois j’aurais dit qu’elle est naturelle dans certains couples, qu’on l’a ou qu’on ne l’a pas. Mais je crois maintenant que la complicité peut aussi se créer, et s’entretenir. Il s’agit juste d’être attentif à l’autre pour déterminer nos points communs et en faire une complicité commune.

 

L’attention, donc. Parce que c’est important pour elle de savoir que vous avez remarqué qu’elle avait perdu quelques kilos. Parce qu’il aime lorsque vous observez qu’il a changé de tenue avant de sortir au resto avec vous. Parce qu’on a tous envie d’entendre un « ne t’inquiète pas, je suis là » murmuré au creux de l’oreille lorsque ça ne va pas, alors qu’on fait des efforts incommensurables pour le cacher.

 

Le jeu. C’est l’un des premiers modes de communication qu’un enfant développe pour interagir avec son environnement. Le jeu permet de communiquer de façon plus libre, plus insouciante, en oubliant un instant la peur du jugement. Le jeu permet de lâcher prise plus facilement.

 

Le sexe. Vous prenez tout ce qu’on a évoqué plus haut et vous mélangez le tout : communication, sincérité, confiance, complicité, attention, jeu. On peut y ajouter des ingrédients personnels, chacun fait comme il veut. Il n’y a rien de bizarre tant que les deux partenaires savent exactement où ils vont.

 

Evidemment tout ça ne vaut que dans un espace clos où rien ni personne ne peut perturber la belle mécanique du cœur, on est bien d’accord. Une petite bulle où seul l’amour est accepté, le reste est prié de rester à la porte. Pas de famille, encore moins de belle famille, pas d’amis, surtout les meilleurs amis, il y en a toujours un pour draguer à tout va, surtout pas de chien non plus, manquerait plus qu’il préfère l’un plutôt que l’autre…

 

Quoi je suis rabat-joie ????!

 

 

moments-genants-que-tous-les-couples-rencontrent-cov.jpg



29/12/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres