les ailes du désir, les chroniques de Loly

les ailes du désir, les chroniques de Loly

J'ai rencontré un serial writer

QUI EST FRANCK THILLIEZ ?

Franck Thilliez est né en 1973 à Annecy mais c’est dans le Pas-de-Calais qu’il vit et écrit. Ingénieur de formation, Franck Thilliez écrit d’abord des nouvelles centrées sur l’informatique et la technologie, mais rapidement entre dans l’univers plus sombre et plus tortueux du thriller, sans pour autant abandonner la petite touche scientifique dont il saupoudre ses récits.

 

Son premier roman, Train d’enfer pour Ange rouge (2003), nommé pour le prix SNCF du polar 2004, obtient un succès immédiat auprès du public mais aussi des critiques. Les lecteurs vont ainsi découvrir Franck Sharko, un personnage phare qui réapparaîtra ensuite dans 6 autres œuvres.

 

Son second ouvrage, La Chambre des morts (2005), lui vaut le Prix des lecteurs Quai du polar en 2006, et le Prix SNCF du Polar français en 2007. Il est même adapté au cinéma par Alfred Lot, avec Mélanie Laurent dans le rôle de Lucie Hennebelle, autre personnage récurent puisque le lecteur la retrouvera dans…6 autres œuvres…dont 5 en binôme avec Franck Sharko.  

 

Passionné de cinéma, Franck Thilliez ne manque jamais de nous le faire savoir. Il ne nous épargne aucun détail. Le récit est plus que réaliste, il est visuel. C’est là tout l’intérêt, mais aussi ce qui fait peur, parce que c’est terriblement crédible. Thilliez nous montre la violence dans ce qu’elle a de plus ordinaire, et c’est ce qui la rend monstrueuse.

 

Franck Thilliez est d’ailleurs également scénariste. Son premier scénario, Obsessions, de Frédéric Tellier, a obtenu le Prix Mireille Lantéri en 2011. Il a aussi écrit avec Mikaël Ollivier Insoupçonnable, un thriller diffusé sur France 2 en 2012.

 

Son dernier roman, Pandemia, sorti le 4 juin, est déjà dans les meilleures ventes en France.

 

SA BIBLIOGRAPHIE
Thrillers « one-shot »
 Thrillers mettant en scène Franck Sharko et Lucie Henebelle
 Nouvelles

 

Et sinon j’ai eu l’occasion de rencontrer Franck Thilliez (et de faire la groupie) ce week-end, à l’occasion des résultats d’un concours de nouvelles auquel j’avais participé, et je dois dire que pour un serial writer, il est beaucoup plus normal qu’on ne le penserait ! Absolument charmant, disponible et ouvert au dialogue, il est d’une grande gentillesse et ne rechigne pas à rencontrer ses lecteurs, en toute simplicité. Une très jolie rencontre dont j’ai ramené ce méchant virus en souvenir :)

 

dédi.JPG     11407186_10207286908880320_5856310431975287815_n.jpg



15/06/2015
1 Poster un commentaire