Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Inspiration...

Il s'agit d'un texte écrit un jour de trouble, exactement comme aujourd'hui. Ce genre de jour où l'on est incapable de dire comment l'on se sent, oscillant entre flottement et mélancolie, sans trop savoir pourquoi.

Impossible de dire s'il exprime quelque chose de précis, moi-même je ne le sais pas. C'est plus une divagation, un ressenti qu'on jette sur une page blanche dans l'espoir qu'il se révèle enfin.

Chacun y trouvera ses propres peurs, mais aussi, je l'espère, des raisons de se battre.  


J’ai rencontré la peur, la douleur et le mal.

Alors j’ai songé à vivre comme un dieu qui n’a pas de comptes à rendre. J’ai voulu atteindre des lieux inexplorés qu’on dit propices aux rêves les plus osés. J’ai souhaité que rien ne vienne plus ternir la lumière du Graal. Et j’ai vécu comme un seigneur, persuadé que ma frénésie serait l’antidote à la folie qui envahissait mon corps. J’ai ignoré les lois, et je suis resté sourd aux avertissements des gardiens.

Mais la folie, plus maligne, s’est répandue en moi comme un poison lent et sournois.  J’ai réalisé que je n’étais qu’un dieu redevenu mortel, sans aucun pouvoir, ni aucun rêve. Une illusion.

Alors j’ai voulu baisser les bras. J’ai glissé doucement dans une fatalité paralysante, telle une camisole qui emprisonnait autant mon esprit que mon corps qui s’épuisait. Malgré tout, la lueur qui survivait en moi me rappelait que peut-être, à défaut d’être un dieu ou un seigneur, je pouvais juste être un homme heureux.

Je me suis retourné vers ce mur qui me semblait infranchissable, et j’ai vu que je n’étais pas le seul à vouloir le franchir. C’est difficile de saisir les mains qui se tendent, on a tendance à penser que d’accepter, c’est avouer ses faiblesses. Mais ensemble on est toujours plus forts, et les murs on peut non seulement les gravir, mais aussi les abattre.  

Alors j’ai appris à tomber. Puis à me relever. Puis à ne plus tomber. Ça m’arrive encore, mais ça fait moins mal, quand des bras s’ouvrent pour me retenir.

Il y aura d’autres étapes.



09/01/2015
0 Poster un commentaire