Les chroniques de Loly

Les chroniques de Loly

Cinéma... Paranoïa de Steven Soderbergh

b4808bc_7737-1r2r8wl.jpe8.jpg

 

 

Paranoïa met en scène une jeune femme victime de harcèlement, internée contre son gré en centre psychiatrique et forcée à cohabiter avec son harceleur qui l’a suivie jusque là. De quoi devenir dingue, puisque bien entendu, personne ne la croit. Et l’intérêt réside justement dans le fait que nous, spectateurs, restons dans le flou total. Est-elle réellement harcelée ou simplement dérangée (c’est le titre au Quebec) ? Les mécanismes psychiques des victimes de harcèlement sont pourtant parfaitement décrits, mais le doute subsiste, et c’est plutôt intelligent. Cette première partie se révèle assez oppressante, et la prise de vue à l’Iphone accentue la sensation d’une perception déformée. En revanche, la bande son en décalage avec l’image, pour moi c’est un effet de style inutile et pervers.

 

La seconde partie bascule vers le thriller mal maîtrisé, et ce qui pouvait être intéressant au début atteint ses limites. Lumière pourrie, montagne amorphe, musique mal adaptée… J’avais espéré un montage frénétique, un jeu d’actrice dans la démesure, une montée en puissance dans la névrose, mais rien de tout ça. A ce moment du film j’ai la désagréable impression de survoler le sujet sans jamais rentrer complètement dedans.

 

Dommage. Je ne dirais pas que je n'ai pas aimé mais je suis restée sur ma faim.

 

Loly 

 

 



13/07/2018
3 Poster un commentaire