les ailes du désir, les chroniques de Loly

les ailes du désir, les chroniques de Loly

C'est quoi l'amitié ?

Une attirance immédiate ou le résultat d’un jeu de séduction ?

Une évidence ou plutôt un ressenti ?

Du temps passé avec elle, ou juste le fait de savoir qu’elle est là ?   

De l’écoute ou la possibilité de s’exprimer ?

Sans doute tout ça à la fois, un savant mélange de possibilités et de hasard.

   

C’est ne pas avoir peur de se montrer telle qu’on est, avec nos défauts, nos faiblesses, notre fragilité. Savoir que tout ça, elle s’en fout, parce qu’elle sera là, avec ses propres défauts, ses faiblesses, sa fragilité, pour estomper les nôtres quand ça fait trop mal.

C’est lire entre les lignes, la comprendre avec juste une phrase, un mot, un clin d’œil, et partager un instant de complicité que personne d’autre ne pourrait comprendre.

C’est avoir des fous rires quand la situation ne s’y prête pas, parce que sa présence fait du bien et qu’elle arrive à combler les vides.

C’est savoir lui dire qu’on la déteste parfois, et la voir rire parce qu’elle sait exactement pourquoi, et qu’elle n’a pas honte de ça.  

C’est ne pas être obligée de choisir ses mots, pouvoir dire ce qu’on pense sans avoir peur d’être jugée.

C’est prendre des décisions qui font mal, juste pour la protéger. Les regretter à l’instant où on les prend. Revenir en arrière. Etre égoïste parce qu’on ne veut pas la perdre.

C’est attendre un coup de fil toute la journée et fulminer parce que c’est énervant de penser qu’elle avait quelque chose de plus important à faire.

C’est avoir le cœur qui bat un peu plus fort quand son sms arrive enfin, simplement pour dire la plus banale des banalités.

C’est ce moment où l’on se rend compte qu’on sourit sans raison apparente, mais qu’en fait on est en train de penser à l’échange qu’on a eu avec elle la veille.

C’est espérer ne jamais la décevoir, même si l’on sait que c’est impossible.

C’est passer pour une dingue parce qu’on rit toute seule à la lecture d’un tweet qui provoque une vision totalement improbable.

C’est pouvoir se parler sans retenue, quitte à s’engueuler, parce qu’on sait qu’on s’aimera encore plus demain.

C’est se dire qu’on n’a pas peur de la distance, et l’instant d’après ressentir ce vide immense de ne pas pouvoir la serrer dans ses bras.

 

Je comprends pourquoi Chéri est si jaloux de ma meilleure amie. Et pourquoi elle le déteste autant. Un couple d’amies n’est pas différent d’un couple amoureux. Tout n’est qu’une succession de sentiments contradictoires mais complémentaires, un chaos dans le cœur sans cesse pris entre la Passion et la Raison. On se crée à deux un petit univers qu’on partage avec les rares personnes à pouvoir en comprendre les rouages, tant ils sont compliqués. On s’alimente des émotions de l’autre, on se les approprie, on les comprend, on les transforme. Et elles nous font grandir. Autant qu’un amour, l’amitié se cultive et elle nous enrichit par les expériences de chacun.

 

Et ce qui est merveilleux avec le cœur, c’est qu’il grossit au fil des rencontres, des événements et des émotions, et qu’il est même capable de recevoir et de donner une infinie quantité d’amour.

 

3120628603_1_3_JOBXDbzo.jpg



12/01/2015
0 Poster un commentaire